ESKIS Paysagistes | Jardin du sixième continent
17198
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-17198,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-6.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
 

Jardin du sixième continent

Parcs & espaces publics
CRÉATION D'UN JARDIN DE MÉMOIRE I Péronne (80)


Maitre d’ouvrage : Conseil Général de la Somme
Mission : AMO et suivi artistique
Surface : 3 800 m2
Cout travaux : 180 000 €
Calendrier : Livraison 2014
Equipe : Gilles Clément, ESKIS Paysagistes

Categorie
Parcs & Espaces publics
Description

A l’occasion de centenaire de la Grande Guerre en juin 2014, le Conseil Général de la Somme a invité Gilles Clément à imaginer un jardin qui, loin de se référer aux humains occupés à se détruire, tente de conjurer la douleur en invoquant les êtres qui s’assemblent non pour combattre, mais pour vivre ensemble. Ce jardin se présente sous la forme d’un petit archipel d’îlots émergeant de l’étang du Cam. La forme circulaire de l’archipel et le nombre d’îles – cinq accessibles par une passerelle, une sixième isolée – se réfère à la planète et à ses continents. Des plantes venues de tous les continents sont plantées indifféremment sur l’une ou l’autre de ces îles à l’exception de la sixième qui dans un premier temps demeure vierge. La sixième île, inatteignable à pied et dépourvue de plantation à l’origine, deviendra un autre jardin : celui que les visiteurs venus du monde entier au musée de la Grande Guerre constitueront petit à petit en venant planter sur ce minuscule îlot un arbuste, un arbre, un bulbe ou une plante vivace de leur choix, toujours originaire de leur pays. Ils y viendront par voie d’eau, promenade sur un bateau : la barque du 6ème continent.