ESKIS Paysagistes | Plan d’Action Paysage « Causses, Canyons et vignobles du Minervois »
17859
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-17859,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-6.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive
 

Plan d’Action Paysage « Causses, Canyons et vignobles du Minervois »

Urbanisme & territoire
Plan d'Action Paysage


Maitre d’ouvrage : Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc
Mission : Elaboration du Plan d'Action Paysage des "Causses, canyons et vignobles du Minervois"
Lieux : Agel, Aigues-Vives, Azillanet, Cesseras, La Caunette, La Livinière, Minerve, Saint-Jean-de-Minervois, Siran, Vélieux
Calendrier: 2017-2019 (18 mois)
Equipe : ESKIS Paysagistes (mandataire) Véronique Mure, Botaniste et historienne des jardins Michel Dupin, Architecte et urbaniste Félix Dupin-Meynard, Sociologue

Categorie
Villes et territoires
Description

Ce plan d’Action Paysage prend racine sur l’unité paysagère des « Causses, canyons et vignobles du Minervois » identifié par le Parc naturel régional du Haut-Languedoc (PNRHL). Cette unité paysagère au riche patrimoine naturel, historique et culturel est inlassablement sculptée par l’eau, l’Homme et le vent en un véritable dédale de sensations et de couleurs passant des vignes lumineuses aux montagnes accidentées par de profonds et mystérieux canyons. Ici le paysage s’offre dans toute son épaisseur, en balcon sur la Plaine Audoise et la Narbon- naise où trône la silhouette endormie d’Alaric aux portes d’un autre monde.

 

Le Plan d’Action Paysage des « Causses, canyons et vignobles du Minervois » vise à faire émerger sur une période de 18 mois des objectifs de qualité paysagère partagés par les habitants et acteurs de ce territoire pour les paysages des Causses Canyons et Vignobles du Minervois et de les traduire dans un programme d’action réaliste permettant à terme de les atteindre.

Ce travail suppose ainsi deux approches complémentaires :
• l’étude pluridisciplinaire des paysages (botanique, urbanisme, architecture, paysage…)
• la récolte des perceptions quotidiennes des habitants et des acteurs locaux sur leurs paysages.

 

Cette recherche patiemment échafaudée et basée sur plusieurs outils de collectes et d’analyse (ateliers participatifs, prises de rendez vous, recherches documentaires, cahier de concertation, arpentage…) à la découverte d’un territoire de ses habitants permet ainsi de connaitre la mémoire d’un paysage et ses dy-namiques afin de mieux appréhender les enjeux qui se posent concrètement aujourd’hui.

Que défendre ou réparer pour les gens qui l’aiment, le vivent et le pratiquent ?`